Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 avril

Tennis de table : l’ASRTT en finale de Ligue des Champions !

1 commentaire

1

Écouter cet article

(Photographie Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges)

C’est un moment historique pour le sport déodatien et vosgien. Et le terme « historique » n’est pas galvaudé. Hier vendredi soir, les pongistes de l’ASRTT se sont qualifiées pour la finale de la Ligue des Champions de tennis de table féminin, au terme d’une victoire à l’aller (3-1) et une défaite au retour (2-3) contre les Tchèques de Hodonin.

La victoire est d’autant plus belle qu’elle a été acquise à domicile, dans une salle Michel-Heissat pleine à craquer, le « chaudron » des Stivaliennes. Un chaudron qui, compte tenu de l’enjeu qui se jouait sur les tables, était en feu hier soir. C’est Camélia Iacob l’héroïne de la soirée, puisque c’est elle qui a décroché le point décisif lors de sa victoire 3 à 0 contre Karin Grofova. Il ne reste désormais plus qu’une marche au « petit poucet », comme se définit l’ASRTT, pour accéder au toit de l’Europe. Si le club stivalien touche désormais le rêve du bout des doigts, il faudra maintenant se défaire des Polonaises de Tarnobrzeg en finale, par ailleurs les détentrices du titre. Un ultime défi pour Jiéni Shao, Marie Migot et Camélia Iacob, avec à la clé une place au sommet… tout au sommet !

J.J.

ASRTT

ASRTT en finale de Ligue des Champions

etival-clairefontaine

Ligue des Champions de tennis de table féminin

Salle Michel-Heissat

Tennis de table féminin

(Photographie Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges)

C’est un moment historique pour le sport déodatien et vosgien. Et le terme « historique » n’est pas galvaudé. Hier vendredi soir, les pongistes de l’ASRTT se sont qualifiées pour la finale de la Ligue des Champions de tennis de table féminin, au terme d’une victoire à l’aller (3-1) et une défaite au retour (2-3) contre les Tchèques de Hodonin.

La victoire est d’autant plus belle qu’elle a été acquise à domicile, dans une salle Michel-Heissat pleine à craquer, le « chaudron » des Stivaliennes. Un chaudron qui, compte tenu de l’enjeu qui se jouait sur les tables, était en feu hier soir. C’est Camélia Iacob l’héroïne de la soirée, puisque c’est elle qui a décroché le point décisif lors de sa victoire 3 à 0 contre Karin Grofova. Il ne reste désormais plus qu’une marche au « petit poucet », comme se définit l’ASRTT, pour accéder au toit de l’Europe. Si le club stivalien touche désormais le rêve du bout des doigts, il faudra maintenant se défaire des Polonaises de Tarnobrzeg en finale, par ailleurs les détentrices du titre. Un ultime défi pour Jiéni Shao, Marie Migot et Camélia Iacob, avec à la clé une place au sommet… tout au sommet !

J.J.

1 commentaire

  • Avatar du commentaire numéro 444

    F. Jeandel

    Je parlerais plutôt du « sport stivalien »…

Laisser un commentaire