Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 avril

Parenthèse poétique avec Agnès Ledig au lycée Baumont

0 commentaire

0

Écouter cet article

Ces dernières semaines, 24 élèves de Seconde Générale du lycée Georges-Baumont se sont initiés à la poésie. Rien de plus banal jusque là… sauf que c’est avec Agnès Ledig que les adolescents ont manié les mots et les vers pour donner vie à un poème personnel.

C’est hier jeudi après-midi que les lycéens ont déclamé leurs textes à tour de rôle. Chacune des lectures étant agrémentées de remarques bienveillantes de la romancière à succès, dont le dernier livre en date « Un abri de fortune » a comme décor la forêt vosgienne. Durant 4 séances, à raison d’une séance de 2h toutes les 2 semaines, les élèves ont planché sur leur poème, qui s’articulait – ou pas – autour de 6 mots et d’une thématique : les apprentis poètes devaient adresser un message à l’humanité au sujet du vivant.

En guise de morceau choisi, voici les quelques vers de Louis, qui a été le premier à se lancer devant ses camarades : « Quant à ce berceau nommé jardin coloré, le vent est soufflé en douceur, cette maladie qui n’est pas du tout gribouillée, sous le grand ciel qui s’effleure. »

Si la longueur ou la brièveté des textes, si les thématiques abordées, si la sensibilité, si le vocabulaire étaient différents et distincts d’un poème à l’autre, une certaine constance s’est dégagée hier lors de leur restitution publique. Aucun texte n’est venu écraser les autres, et à l’opposé aucun texte s’est retrouvé distancé par les autres. L’important, comme l’a souligné Agnès Ledig, étant que « la poésie permet d’exprimer des choses d’une belle façon, mais en faisant réfléchir sur des choses qui peuvent être très sombres. »

L’idée de ce projet est venue de Danièle Gaspard, enseignante en Français, qui souhaitait faire découvrir la poésie à ses élèves à travers un prisme différent du programme scolaire. C’est lors de la précédente – et première – visite de Agnès Ledig au lycée polyvalent déodatien, en juin 2023, que Danièle Gaspard a saisi l’opportunité en proposant cet atelier poésie à la romancière. Si les textes nés dudit atelier pourraient faire l’objet d’une exposition au sein de l’établissement, ainsi que d’un recueil préfacé par Agnès Ledig, cette dernière n’exclut pas de revenir au lycée Baumont à l’avenir. Affaire à suivre !

J.J.

Agnès Ledig

Atelier poésie

Atelier poésie avec Agnès Ledig

Lycée Georges-Baumont

Ces dernières semaines, 24 élèves de Seconde Générale du lycée Georges-Baumont se sont initiés à la poésie. Rien de plus banal jusque là… sauf que c’est avec Agnès Ledig que les adolescents ont manié les mots et les vers pour donner vie à un poème personnel.

C’est hier jeudi après-midi que les lycéens ont déclamé leurs textes à tour de rôle. Chacune des lectures étant agrémentées de remarques bienveillantes de la romancière à succès, dont le dernier livre en date « Un abri de fortune » a comme décor la forêt vosgienne. Durant 4 séances, à raison d’une séance de 2h toutes les 2 semaines, les élèves ont planché sur leur poème, qui s’articulait – ou pas – autour de 6 mots et d’une thématique : les apprentis poètes devaient adresser un message à l’humanité au sujet du vivant.

En guise de morceau choisi, voici les quelques vers de Louis, qui a été le premier à se lancer devant ses camarades : « Quant à ce berceau nommé jardin coloré, le vent est soufflé en douceur, cette maladie qui n’est pas du tout gribouillée, sous le grand ciel qui s’effleure. »

Si la longueur ou la brièveté des textes, si les thématiques abordées, si la sensibilité, si le vocabulaire étaient différents et distincts d’un poème à l’autre, une certaine constance s’est dégagée hier lors de leur restitution publique. Aucun texte n’est venu écraser les autres, et à l’opposé aucun texte s’est retrouvé distancé par les autres. L’important, comme l’a souligné Agnès Ledig, étant que « la poésie permet d’exprimer des choses d’une belle façon, mais en faisant réfléchir sur des choses qui peuvent être très sombres. »

L’idée de ce projet est venue de Danièle Gaspard, enseignante en Français, qui souhaitait faire découvrir la poésie à ses élèves à travers un prisme différent du programme scolaire. C’est lors de la précédente – et première – visite de Agnès Ledig au lycée polyvalent déodatien, en juin 2023, que Danièle Gaspard a saisi l’opportunité en proposant cet atelier poésie à la romancière. Si les textes nés dudit atelier pourraient faire l’objet d’une exposition au sein de l’établissement, ainsi que d’un recueil préfacé par Agnès Ledig, cette dernière n’exclut pas de revenir au lycée Baumont à l’avenir. Affaire à suivre !

J.J.

0 commentaire

Laisser un commentaire