Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 avril

La Région Grand Est rachète des voies ferrées à la SNCF dans les Vosges et en Alsace

5 commentaires

5

Écouter cet article

(Illustration)

Selon une information de nos confrères de France Bleu, suite à l’autorisation de la Commission Européenne, la Région Grand Est va procéder au rachat à la SNCF d’environ 150km de voies ferrées, en Alsace et dans les Vosges.

Sont concernées les lignes de la Bruche et et du Piémont. Soit entre Molsheim-Epinal et Sélestat. Un autre projet de rachat est envisagé sur la ligne Lauterbourg. Au total, ces rachats concernent 15 lignes dans le Grand Est, qui sont celles qui s’ouvriront prochainement à la concurrence. Si la Région effectue rachète des kilomètres de voies ferrées, c’est pour les remettre en état avant que le ou les futurs opérateurs y fassent circuler des trains.

« La Région s’est engagée sur 15 lignes de dessertes fine du territoire qu’on va reprendre en propriété. Il y avait des sous-investissements et donc ces lignes sont souvent en mauvais état. Et donc pour assurer une performance de ces lignes, la Région s’est engagée en disant « nous on va remettre en état ces lignes, mais pour pouvoir les remettre plus rapidement en état c’est mieux qu’on soit propriétaire » a déclaré à France Bleu Alsace Thubaud Philipps, vice-président de la Région Grand Est délégué aux Transports. Le budget prévisionnel de la Région s’élève à plus de 300 millions d’€ pour la rénovation de ces lignes.

Les appels d’offres sont en cours pour ces 15 lignes bientôt ouvertes à la concurrence. La durée des contrats signés avec les opérateurs étant de 22 ans.

J.J.

Rachat de voies ferrées par la Région Grand Est

Région Grand Est

sncf

(Illustration)

Selon une information de nos confrères de France Bleu, suite à l’autorisation de la Commission Européenne, la Région Grand Est va procéder au rachat à la SNCF d’environ 150km de voies ferrées, en Alsace et dans les Vosges.

Sont concernées les lignes de la Bruche et et du Piémont. Soit entre Molsheim-Epinal et Sélestat. Un autre projet de rachat est envisagé sur la ligne Lauterbourg. Au total, ces rachats concernent 15 lignes dans le Grand Est, qui sont celles qui s’ouvriront prochainement à la concurrence. Si la Région effectue rachète des kilomètres de voies ferrées, c’est pour les remettre en état avant que le ou les futurs opérateurs y fassent circuler des trains.

« La Région s’est engagée sur 15 lignes de dessertes fine du territoire qu’on va reprendre en propriété. Il y avait des sous-investissements et donc ces lignes sont souvent en mauvais état. Et donc pour assurer une performance de ces lignes, la Région s’est engagée en disant « nous on va remettre en état ces lignes, mais pour pouvoir les remettre plus rapidement en état c’est mieux qu’on soit propriétaire » a déclaré à France Bleu Alsace Thubaud Philipps, vice-président de la Région Grand Est délégué aux Transports. Le budget prévisionnel de la Région s’élève à plus de 300 millions d’€ pour la rénovation de ces lignes.

Les appels d’offres sont en cours pour ces 15 lignes bientôt ouvertes à la concurrence. La durée des contrats signés avec les opérateurs étant de 22 ans.

J.J.

5 commentaires

  • Avatar du commentaire numéro 161

    teuf teuf

    à part nous couter 25 millions par an ( cout de fonctionnement, reprise de la dette, déficit de leur caisse de retraite ) et etre en gréve 25 % du temps, à quoi servent les petits hommes rouges de la SNCF ?

  • Avatar du commentaire numéro 162

    teuf teuf

    Je me suis embrouillé dans les euros. 🙂
    Il s’agit de 25 MILLIARDS et non 25 millions..

  • Avatar du commentaire numéro 165

    choukof

    J’allais trop rapidement demander le rattachement du peu de voies qui restent à la zone allemande de la DB mais c’est le même dermier chez eux qu’en France….. La Suisse peut-être ?

    • Avatar du commentaire numéro 172

      Kheloua

      Je suis frontalier et je travaille pour la DB.
      La DB a été saucissoné il y a bien longtemps. DB immobilier est l’un de ses services. Lorsque je regarde l’infrastructure mittelhausbergen souffel mundo qui sont primitive et en état d’un autre siècle, je me demande pourquoi la SNCF ne vend pas ses terrains, proche des entrées ou sortie d’autoroute.
      La grande gare de triage n’à pas était pour les alsaciens.
      Un gaspillage à tout les niveaux.
      Au défit monsieur madame ou ce trouve l’aiguilleurs pour les voies à Kehl et combien de bâtiment y a t’il.
      Combien d’aiguilleurs et de battiment pour passer avec un train marchandise de kehl au triage de mundolsheim .
      Il y a vraiment un hic
      Je ne parle pas du combien de personnel pour entretenir ce qui n’est pas ou plus utilisé.

      • Avatar du commentaire numéro 173

        choukov

        Mon neveux y travaille. Au fret.
        C’est effectivement….. inhabituel pour l’Allemagne qu’on s’imagine parfois, sur martelage gauchiste, comme il y a 80 ans.
        Donc, la Suisse !

Laisser un commentaire